Nos prochaines activités

  17 Fév 2021   |     20:00 - 22:00   


Mercredi des Cendres

  12 Mar 2021   |     20:00 - 21:30   


Bonne Nouvelles Partagées - 3ème rencontre

  01 Avr 2021   |     17:00 - 22:00   


Jeudi Saint


Thème d'année 2020-2021

Présence réelle

En pleine pandémie du coronavirus, Jérôme Englebert,
un collègue de l’université de Liège, a lancé dans la presse
cette magnifique interrogation : « Pourrions-nous tomber
amoureux avec le visage masqué ? »

C’est une vraie question. Et elle ne concerne pas que la vie amoureuse. Elle vaut pour toutes nos relations. Certains voudraient nous faire croire qu’« une vie sociale avec masque est exactement la même chose qu’une vie sociale sans masque » poursuit Jérôme Englebert, « comme si on pouvait vivre sans corps mais avec la médiation des dispositifs numériques ». Prenons l’exemple de l’école ou de l’université. Ce qui disparaît dans l’enseignement virtuel, c’est le corps. Et ce n’est pas rien. J’ai enseigné toute ma vie et je sais que « faire cours », c’est s’engager devant ses étudiants, intellectuellement, spirituellement mais aussi corporellement. Ce qu’on vit dans un auditoire, les regards, les mimiques, les sourires, les baîllements... sont irremplaçables. Et on pourrait en dire autant de la célébration. Que signifie un baptême où l’officiant est masqué et où l’onction d’huile sur le front se fait avec des gants... Pas besoin de relire Lévinas pour affirmer qu’un monde sans visage réduit radicalement les individus. La question est fondamentale puisque mon visage est ce qui me définit le plus aux yeux des autres alors que je ne me vois pas... Je ne connais mon visage qu’à travers le visage d’autrui. Maintenant, soyons honnêtes : le visage nu peut être mensonger. Il ne faut pas nécessairement porter un masque pour être masqué... Et j’entends aussi, à l’inverse, l’impératif du poète Salah Stétié : « Remets ton masque pour que je te reconnaisse ! »

Avec ou sans masques, le Prieuré espère vivre une saison 2020-2021 en présence réelle. C’est bien plus qu’être là physiquement à visage découvert. C’est recréer de la confiance. C’est retisser de la fragilité. C’est réinventer de la liberté. Comme nous y encourage Amélie Nothomb qui nous en parlera le Vendredi Saint, nous allons sonder « le mystère de la présence », y compris de la présence de Jésus qu’elle regarde comme celui qui est « présent pour de vrai », ce qui ne court pas les rues, ajoute-t-elle. Et ceci encore : « Quand on tombe amoureux, on devient présent à un point phénoménal. Par la suite, ce n’est pas l’amour qui se dissipe, c’est la présence. Si vous voulez aimer comme au premier jour, c’est votre présence qu’il faut cultiver. »
Paradoxalement, cultiver la présence, c’est peut-être aussi cultiver l’absence. L’absence réelle. Encouragé en cela par Gilles Baudry quand il évoque « Cette humble certitude / d’où venue ? / que la distance ne sépare pas ». Je pense à toutes celles et tous ceux qui se sont « absentés » pendant la crise de la Covid-19, parfois dans une terrible distance par rapport à leurs proches. Et il a fallu inventer une présence à distance, bien plus réelle, souvent, que la présence virtuelle.
Mais la présence réelle dans une distance qui ne sépare pas, c’est aussi celle de nos défunts. Une présence si subtile que pour l’évoquer, seuls des mots comme frôlement, murmure, soupir, souffle, lueur, grâce... ont voix au chapitre. En ajoutant surtout le mot dévêtement. Car pour rendre présents celles et ceux qui se sont absentés, nous avons besoin d’être désencombrés, et donc libres pour oser vivre cette présence si singulière et si intime.

En évoquant la crise de la pandémie qui nous a obligés à revisiter le sens même de la présence, Delphine Horvilleur, rabbin à Paris, explique qu’en hébreu le mot crise – mashbèr – désigne aussi le tabouret sur lequel les femmes s’installaient pour accoucher. Il y a donc, dans la langue elle-même, une relation entre la crise et la naissance. C’est dans un lieu de confinement, la salle d’accouchement, qu’un monde nouveau se prépare. Mais attention prévient-elle : pas question d’idéaliser. Cette crise peut nous conduire à un terrible rétrécissement, à un repli sur soi, et nous rendre encore plus absents aux autres. Ou au contraire nous élargir, nous amplifier, et nous rendre plus présents que nous ne l’étions avant. Ce serait un heureux résultat du corona si l’épreuve de sa traversée faisait de nous des sages-femmes et des sages-hommes appelés à être de plus en plus présents – réellement – dans la salle d’accouchement du monde de demain.

 

Gabriel Ringlet
Septembre 2020


Samedis du Prieuré

Comme chaque année, cinq  samedis pour traverser l'Évangile et  l’actualité à la lumière du parcours d'un invité

Quatre temps :

Temps 1 : Interview de l’invité sur son parcours personnel et sa relation à la dimension spirituelle.

Temps 2 : L’invité prend la parole plus formellement sur un sujet de son choix et, si possible, en relation avec le thème du prendre soin.

Temps 3 : La célébration tente de rester proche de ce qui s’est exprimé entre 9h et 12h et veille à intégrer le mieux possible l’invité.

Temps 4 : Un repas convivial et nomade aidera, on l’espère, à prolonger fraternellement la conversation.

Les participants s’engagent à assister aux 5 rencontres (de 9h à 14h).

3/10/20 - 5/12/20 - 30/01/21 - 6/03/21 - 8/05/21

P.A.F. : 90 € pour l’année (repas compris) - Inscription obligatoire

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de droite.

Agenda - Samedis du Prieuré

Aucun évènement

Bonnes Nouvelles Partagées 

Agenda - Bonnes Nouvelles Partagées

  12 Mar 2021   |     20:00 - 21:30   


Bonne Nouvelles Partagées - 3ème rencontre

Où sommes-nous, où est Dieu dans les textes et dans le monde ?

Relire l’Évangile à la lumière de la littérature, c’est ce que propose le groupe Bonnes nouvelles partagées. Au cours de trois rencontres, les participants croisent l’Évangile de Matthieu et trois romans contemporains à la recherche de ce qu’ils disent de la présence et de l’absence.

Cette saison, le groupe Bonnes nouvelles partagées propose de relire l’Évangile de Matthieu sous l’éclairage de ce thème d’année du Prieuré et de le croiser avec trois romans contemporains :

  • Pars vite et reviens tard  de Fred Vargas
  • Rosa candida d’Audur Ava Olafsdottir
  • Le cœur régulier d’Olivier Adam

Le groupe est limité à une quinzaine de personnes.
L’animation est assurée par Philippe et Françoise Lambrecht et Anne-Marie Pirard.

30/10/20 - 11/12/20 - 12/03/21

P.A.F. : 30 €  pour les 3 rencontres - inscription obligatoire

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de gauche.

Noël

MÊME DANS LE CONFINEMENT, NOËL SERA TRÈS PRÉSENT !

UN SOUFFLE DE PRÉSENCE
UN NOËL DE RIEN, ET C'EST BEAUCOUP !

Le 24 décembre 2020

Avec Didier Laloy, Chantal Dejardin et les Muz' and Friends

Trois mots vont habiter cette célébration d’un Noël de grande humilité : le rien, la joie et le souffle. Trois mots revisités à travers trois contes qui se donneront la main.


Covid oblige, il ne sera pas possible de vivre Noël en public cette année, mais le Prieuré Ste-Marie sera bien présent à la Ferme du Biéreau de Louvain-la-Neuve le 24 décembre pour offrir, en vidéo, un « Noël de rien » de derrière les ballots !

Voici les liens qui vous permettront de vous connecter.

N’hésitez surtout pas à les partager à vos parents, vos amis et connaissances.

POUR LE DIRECT, le 24/12 à 16h :
https://vimeo.com/event/536182

POUR REVOIR EN DIFFÉRÉ, LE 24/12 à partir de 17h30 :
https://vimeo.com/showcase/7887341

Il vous est possible, dès le 25 décembre, de voir ou de revoir cette célébration de Noël sur trois télévisions communautaires :

  • Canal Zoom : le 25 décembre à 10h
  • Canal C : le 25 décembre à partir de 18h
  • TV Com : le 25 décembre à 10h

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de gauche.

Agenda - Noël

Aucun évènement

Mercredi des Cendres

Agenda - Cendres

  17 Fév 2021   |     2000 - 22:00   


Mercredi des Cendres

En présence de nos défunts proches, des morts de la rue et des en-allés durant le corona...

Le 17 février 2021 à 20h
Avec Les Soupirantes

Comment honorer nos défunts ? Comment faire mémoire des morts de la rue ? Comment évoquer celles et ceux qui s’en sont allés durant la Covid ?
Comme chaque année, le Prieuré tente de trouver les mots, les musiques et les chants qui expriment cette grande solidarité entre les vivants et les morts. Et pour y aider, après Yves Duteil l’an dernier, nous aurons la joie d’accueillir, le mercredi 17 février à 20h, l’ensemble vocal Les Soupirantes.

Une équipe de femmes, artistes du spectacle (comédiennes, auteures, scénographes, costumières, musiciennes, metteures en scènes, musicologues...), toutes membres du  Collectif H2Oz se sont retrouvées depuis quelques années autour du désir d’accompagner les cérémonies funéraires.
Elles proposent un répertoire a capella et en polyphonie de chants classiques, pop ou traditionnels, religieux ou profanes et poétiques.

Inscription souhaitée

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de droite.

Semaine Sainte

Une présence et un soin

Du Jeudi 1er au Samedi 3 avril 2021
Avec Christine Pedotti, Amélie Nothomb et Isabelle Le Bourgeois

En avril 2020, tout était prêt pour les recevoir et les célébrations largement préparées.

Le thème du « prendre soin » leur parlait beaucoup. En choisissant, à la lumière (ou à la noirceur !) de la Covid, de vivre la saison 2020-2021 sous le signe de la présence / absence, le Prieuré a voulu que les deux thèmes se passent le relais en se donnant la main.

Et nos invitées ont très heureusement accepté de revivre l’aventure avec nous en sachant la proximité de la présence et du soin.

Attention : Jeudi 1er et Samedi 3 avril au Prieuré, Vendredi 2 avril à la ferme du Biéreau

 P.A.F. : 25 €  par jour - inscription obligatoire

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de droite.

Agenda - Semaine Sainte

  01 Avr 2021   |     17:00 - 22:00   


Jeudi Saint

  02 Avr 2021   |     17:00 - 22:00   


Vendredi Saint à la Ferme du Biéreau

  03 Avr 2021   |     17:00 - 22:00   


Samedi Saint

Cabaret

Agenda - Cabaret

  05 Jui 2021   |     1700 - 22:00   


Cabaret - 10 ans des Muses

Les Muses fêtent dix ans de présence au Prieuré
 

Cabaret festif et champêtre le 5 juin 2021 à 17h

Ne ratez pas ce grand moment d’émotion !

Au programme :

>  Bulles chantantes
>  Florilège musical
>  Pain saucisse et verre de vin
>  Dessert et café

Vivement souffler leurs bougies en musique !

P.A.F. : 20 € (10 € pour les moins de 18 ans) - Inscription obligatoire

Pour plus d'informations : cliquez sur l'événement dans la fenêtre de gauche.